YANN ARTHUS-BERTRAND « LE VOYAGE EST AU BOUT DE LA RUE » 19 juin 2020, PROPOS RECUEILLIS PAR NICOLE KORCHIA

Photographe, réalisateur, militant écologique, Yann Arthus-Bertrand promène son regard sur le monde pour nous rendre plus attentifs à l'humanité. Ses films et ses photos sont des élans d'amour. Rencontre…

Courants d'Air, YANN ARTHUS-BERTRAND « LE VOYAGE EST AU BOUT DE LA RUE »
@ YannArthus-Bertrand
Courants d'Air, YANN ARTHUS-BERTRAND « LE VOYAGE EST AU BOUT DE LA RUE »Courants d'Air, YANN ARTHUS-BERTRAND « LE VOYAGE EST AU BOUT DE LA RUE »Courants d'Air, YANN ARTHUS-BERTRAND « LE VOYAGE EST AU BOUT DE LA RUE »Courants d'Air, YANN ARTHUS-BERTRAND « LE VOYAGE EST AU BOUT DE LA RUE »

« La beauté des gens m'intéresse beaucoup plus que la beauté des paysages »

Suite de l'interview parue dans le numéro 3 de COURANTS d'AIR 


© Bruno Cusa 

Votre film Human est désormais accessible en visionnage gratuit, qu'est ce qui a suscité cette envie ?
Je pense que Humanest une expérience de vie incroyable car ce que disent les personnes qui y témoignent est éblouissant d'intelligence. C'est pour ça que j'avais envie de le partager. On fait des films pour convaincre. Human peut changer un peu votre regard sur les autres, sur l'homophobie, la pauvreté, le pardon, la guerre…. Il y a des choses très violentes qui y sont dites comme le plaisir de tuer et de faire la guerre des soldats. On a honte d'écouter cela mais en même temps nous sommes le 3eme pays vendeur d'armes au monde. Tellement de choses anormales sont tolérées pour préserver les emplois, le pouvoir d'achat, l'économie.
www.youtube.com/watch?v=b_bCtOm2J1U


© Yann Arthus-Bertrand

Pourquoi consacrer votre nouveau film Woman uniquement aux femmes ?

On voulait aller dans l'intime pour mieux comprendre les femmes et parler de choses de leurs vies auxquelles les hommes passent à côté. Il est vrai que depuis que j'ai fait Woman je regarde les femmes qui m'entourent d'une manière différente. Car il est impossible d'écouter des milliers des femmes parler pendant 3 ans et d'en sortir indemne.
www.youtube.com/watch?v=BX9XcsXIcgM


© Yann Arthus-Bertrand

Qu'en retenez-vous ?

J'ai appris qu'être une femme c'est traverser beaucoup plus d'épreuves qu'un homme. C'est beaucoup plus compliqué et c'est peut-être d'ailleurs pour cela que toutes les grandes héroïnes de l'environnement sont des femmes : Carolyn Carlson, Diane Fossey, Jane Goodall, jusqu'à Greta Thunberg aujourd'hui. Il y a quelque chose d'étrange mais je pense que c'est parce qu'elles ont en elle ce sentiment de protection, cette façon de voir le futur de manière différente et d'aller à l'essentiel.


© Yann Arthus-Bertrand

Parlez-nous d'un de vos récents coups de coeur ?
J'ai beaucoup aimé le livre de Florence Robert aux éditions Corti « Bergère des collines ». C'est l'histoire d'une bergère qui se promène toute l'année avec ses moutons. Elle parle de sa vie, de la nature, de ses inquiétudes, de sa manière de chercher de l'eau pour son troupeau, d'accompagner ses animaux, même à l'abattoir. Ce livre est vraiment un voyage qui vous fait entrer dans la vie de quelqu'un d'assez unique. D'autant que je crois que l'on a un peu oublié au fil du temps ces métiers essentiels. Ce livre m'a fait du bien.
Comme ceux de Sylvain Tesson. Oui parce qu'en lisant ses livres on voit à quel point il a compris le voyage, le voyage intérieur, celui où l'on prend le temps de regarder, de se promener. Il est pour moi l'écrivain voyageur et la personne qui parle le mieux de voyage.

Abonnez-vous à notre Newsletter

Pour obtenir des nouvelles importantes, des offres incroyables et des scoops.

Partagez cet article

À vos connaissances, sur vos réseaux sociaux.
Oops ! Un problème sur le partage !
Un petit geste pour
nous faire tous réapparaître.