L'ILE D'OLERON RAPPELLE DANS LES ASSIETTES QUE L'OCEAN EST A SES PIEDS ! 26 mai 2021, Philippe Guersan

Embarquez pour l'île d'Oléron et le bassin de Marennes et suivez la route des huîtres, un lieu authentique et naturel aux paysages uniques.

FRANCE
Courants d'Air, L'ILE D'OLERON RAPPELLE DANS LES ASSIETTES QUE L'OCEAN EST A SES PIEDS !
@ ©C.Coutant-Y.Ronzier-OTIOMN
Courants d'Air, L'ILE D'OLERON RAPPELLE DANS LES ASSIETTES QUE L'OCEAN EST A SES PIEDS !Courants d'Air, L'ILE D'OLERON RAPPELLE DANS LES ASSIETTES QUE L'OCEAN EST A SES PIEDS !

LA STAR DE L'ILE, C'EST L'HUITRE

Les fameuses « Marennes Oléron » - connues dans le monde entier - sont produites sur 3 000 hectares et 27 communes, dont 8 sur l'île d'Oléron. Un petit coin de terre et mer pour des produits qui s'exportent au-delà des frontières. Ces huîtres Marennes Oléron se distinguent par leur affinage que l'on dit « en claire »,  un procédé unique au monde.


©C.Coutant

Les claires sont des bassins initialement utilisés pour la récolte du sel, reconvertis pour l'ostréiculture. Leur fond argileux et leur remplissage, au rythme des marées, donnent aux huîtres qu'on y affine, leur goût unique. Largement dépendant des conditions climatiques, le temps passé en claires et le nombre de kilos d'huîtres par mètre carré est ajusté en fonction des saisons : un art maîtrisé par des ostréiculteurs patients et passionnés.
 

©Thierry Richard-OTIOMN

Signe de sa qualité supérieur, l'Huître Marennes-Oléron est la seule en France à posséder le label rouge depuis 1989 pour la « Fine de claire verte » et 1998 pour la « Pousse en claire ».
Choisissez votre variété d'huîtres en fonction de vos goûts et préservez-les entre 5 et 15°C dans un endroit frais, ou en bas du frigo, avant de les déguster… sans compter.
 
Le saviez-vous ?
C'est l'écosystème unique en France de l'île d'Oléron et du bassin de Marennes qui apporte toute la richesse aux huîtres Marennes-Oléron : l'eau douce de La Seudre se mêle à l'eau de mer pour créer une alchimie au moment de l'affinage.
 
Sur l'île d'Oléron, difficile de résister aux étals des poissonniers.


©hemis.fr-OTIOMN

L'ensemble des baies qui bordent les côtes charentaises fait partie du golfe de Gascogne. Protégés par les îles de Ré et d'Oléron, les pertuis constituent un domaine de pêche remarquable en eaux abritées et sont favorables à la pêche côtière. Leurs fonds offrent des conditions d'existence idéales pour de nombreux poissons.
 
Les marins pêcheurs de La Cotinière l'ont bien compris et approvisionnent l'ensemble de l'île en crustacés et poissons frais. Ce port de pêche artisanale, classé 7ème au niveau national, est le 1er port de Nouvelle Aquitaine. C'est la diversité de sa pêche (90 espèces représentées) et la polyvalence de sa flotte (95 navires, 300 marins pêcheurs) qui lui permette de tirer son épingle du jeu. Il est en effet reconnu et réputé pour la qualité des produits débarqués et commercialisés en halle à marée de La Cotinière.


©ORA Production OTIOMN

Avec ses côtes sableuses, Oléron est le paradis des soles. On y trouve aussi beaucoup de bars, appréciés pour leur chair à la fois tendre et savoureuse. A découvrir absolument : le céteau qui ressemble à la sole, mais ne dépasse pas les 15 centimètres. Ce poisson résiste mal au transport, c'est pourquoi on ne le trouve que très rarement à l'intérieur des terres. L'idéal est donc de le déguster sur place !
 

©Lezbroz

Le saviez-vous ?
La criée, habituellement réservée aux professionnels, s'ouvre exceptionnellement au public durant les vacances scolaires. Ces visites guidées, organisées par l'Office de Tourisme, permettent ainsi de découvrir un lieu étonnant, plein de vie, d'authenticité et de produits frais, juste débarqués des navires.
 

©Yves Ronzier

L'or blanc : le sel d'Oléron !
La production de sel est une activité très ancienne qui a vu le jour à partir du Moyen-Age sur l'île d'Oléron et le bassin de Marennes.
Les textes anciens témoignent dès le 10e siècle des privilèges étaient accordés à la population par les seigneurs laïcs et ecclésiastiques afin d'encourager les défrichements et la conquête des vasières. Le vin et le sel deviennent des denrées convoitées, sources d'un intense commerce maritime vers les pays d'Europe du Nord dont l'apogée se situe au 15e et 16e siècle.
 
Aujourd'hui, quelques marais salants sont réhabilités et tendent à se développer à nouveau. L'écomusée du Port des Salines retrace leur histoire de manière pédagogique, et un collectif de sauniers forme chaque année de nouveaux passionnés. On compte à ce jour une dizaine de sauniers sur l'île d'Oléron.
 

©Lezbroz

Le saviez-vous ?
L'or blanc, comme on le nomme, tient sa blancheur unique en France de la finesse de l'argile locale.
 
Où remplir son panier, des adresses pour se faire plaisir ?
LES PECHERIES DE LA COTINIERE
Poissonnerie installée sur le port de La Cotinière. Ouverte toute l'année.
 
LA CABANE DU PRODUCTEUR, Port du Château d'Oléron
D'avril à fin septembre, tous les après-midi vous y trouverez leurs produits en frais ou transformés : salicornes au vinaigre, gros sel et la fleur de sel, huîtres
 
L'EPICERIE FINE DU CHATEAU D'OLERON
30 Rue Georges Clémenceau
 
Et pour en savoir plus : www.ile-oleron-marennes.com

Abonnez-vous à notre Newsletter

Pour obtenir des nouvelles importantes, des offres incroyables et des scoops.

Partagez cet article

À vos connaissances, sur vos réseaux sociaux.
Oops ! Un problème sur le partage !
Un petit geste pour
nous faire tous réapparaître.

Vidéos Tout voir

Oops ! On ne voit plus les vidéos !
Un petit geste pour
nous faire réapparaître.